Une chirurgie est dite mineure lorsqu’une intervention à la surface de la peau seulement est requise. Habituellement, aucune préparation n’est nécessaire avant la chirurgie (par exemple l’arrêt de médicaments ou être à jeun), et l’intervention se déroule sous anesthésie locale. Les incisions sont aussi petites que possible et effectuées de façon minutieuse afin de réduire au maximum le risque de cicatrices apparentes.

Chirurgie mineure

À la Clinique Innovation, nous offrons les chirurgies mineures suivantes :

Enlèvement (exérèse) de petites lésions esthétiques cutanées

Dans tous les cas, une biopsie est prélevée et tous les échantillons sont envoyés en pathologie pour analyse. Ceci inclut :

Kyste sébacé 

C’est une bosse bénigne due à l’accumulation de sébum sous la peau. Le kyste sébacé peut devenir douloureux s’il devient très gros et qu’il s’infecte. Il est alors possible de l’exciser de façon chirurgicale. Si le kyste sébacé est infecté, il faudra cependant attendre avant de l’extraire, si c’est ce qui est désiré.

Lipome

C’est une tumeur formée de graisse, généralement bénigne. Habituellement sans symptôme, le lipome peut devenir gênant selon sa location et sa grosseur. Une excision sous anesthésie locale permet de l’éliminer.

Le grain de beauté (naevus mélanocytaire)

C’est une petite tache sur la peau, habituellement de forme arrondie et d’une couleur allant du brun clair au brun foncé. Le grain de beauté peut apparaître sur toute partie du corps et changer d’aspect et de forme. Il peut être excisé chirurgicalement pour des raisons esthétiques. Comme toutes les autres lésions esthétiques, une fois enlevés, les naevi sont analysés en pathologie pour s’assurer qu’ils sont bel et bien bénins. Selon la grosseur du grain de beauté, des sutures pourraient être requises. La guérison est alors d’environ 2 semaines.

Les acrochordons (polypes fibroépithéliaux)

Ce sont de petites excroissances bénignes de la peau en forme de pédicules. Ces excroissances sont souvent retrouvées sur les paupières, dans la région du cou et des aisselles. Même s’ils sont inoffensifs, les acrochordons peuvent être en grand nombre et inesthétiques. De par leur forme, ils sont enlevés facilement et ne nécessitent pas de sutures.

Dermatofibrome

C’est un petit nodule bénin de la peau, très ferme au toucher mais indolore. Il est plus fréquent chez les femmes et se développe principalement dans la partie inférieure de la jambe et aux bras. Le dermatofibrome peut être enlevé chirurgicalement s’il est inesthétique. Les sutures nécessaires pour refermer l’incision se résorbent en 2 semaines. Toutefois, l’enlèvement du nodule laisse généralement une cicatrice car il se développe souvent profondément dans la peau. Le nodule peut aussi être égalisé avec la surface de la peau et ainsi être moins apparent. Cependant, il se peut que celui-ci continue à se développer.

Chéloïde 

C’est un tissu fibreux de cicatrice qui s’est anormalement développé à la suite de la guérison d’une blessure (coupure, brûlure, incision, piqûre d’insecte, tatouage, etc.). Ce type de cicatrice peut être très inesthétique. Certaines parties du corps, telles que le dos, les épaules et le torse, sont plus susceptibles de développer des chéloïdes. La chirurgie est une façon de les traiter. Toutefois, la chirurgie devrait impérativement être combinée avec un autre type de traitement, par exemple l’injection de cortisone, afin d’éviter la réapparition de la cicatrice chéloïde.

Xanthomes et xanthélasmas 

Les xanthomes sont des bosses de peau remplies de gras et de cholestérol, qui peuvent être de grosseur variable (de quelques millimètres à quelques centimètres), et qui peuvent se retrouver partout sur le corps. Les xanthélasmas par contre sont des dépôts de gras et de cholestérol autour des yeux, particulièrement des paupières inférieures et supérieures, qui donnent une coloration jaunâtre à la peau. Il se peut qu’un taux de cholestérol sanguin élevé contribue au développement des xanthomes et des xanthélasmas. Ces bosses sont toutefois inoffensives et peuvent être enlevées pour des raisons esthétiques, à l’aide de laser, de traitement chimique ou par chirurgie. Cette dernière est habituellement recommandée. Les petites bosses peuvent tout simplement être excisées chirurgicalement, sans sutures. Les zones jaunâtres peuvent être incisées, les dépôts enlevés et la peau suturée avec du fil résorbable. Des ecchymoses et de l’enflure peuvent apparaître après l’intervention. La guérison est d’environ deux semaines. Lors de l’excision des xanthélasmas, certaines incisions peuvent être dissimulées dans le creux des paupières, mais il est possible qu’il y ait de fines cicatrices apparentes à la suite de cette chirurgie, puisqu’elle peut couvrir une zone appréciable autour des yeux. Cependant, l’aspect de la peau et l’apparence du visage sont vraiment améliorés. Pour diminuer les chances qu’un xanthélasma réapparaisse, les taux de cholestérol sanguin et de triglycérides devraient être contrôlés.

Questions fréquentes

Dans le cas où la lésion cutanée ne comporte pas de problème médical, l’intervention chirurgicale n’est pas remboursée par la RAMQ. Ainsi, si la principale raison pour l’enlèvement d’une lésion de la peau est de nature esthétique, la procédure ne sera pas remboursée. Le patient ayant un problème médical lié à une lésion cutanée doit présenter une demande de chirurgie dans un centre hospitalier afin d’obtenir un service remboursé par la RAMQ.

Le coût dépend du temps requis pour l’intervention. Les frais associés à de telles procédures sont à partir de 795$.

Notre spécialiste

Dr Mario Luc
Chirurgien plastique et esthétique
Dr Mario Luc
  • 450-241-6045

Chirurgies esthétiques

Prenez rendez-vous avec un chirurgien

Appelez-nous

C’est avec plaisir que nous vous assisterons dans votre cheminement en répondant à toutes vos questions afin d’apaiser vos inquiétudes.